Associations et Projets écologiques

Publié par corentin Leduc

Lorsque je pars en Expédition, l'objectif -en plus de celui que je me donne- est celui de valoriser des Associations Caritatives.

Ainsi à travers le voyage, mon équipe et moi-même faisons en sorte de mettre la lumière sur des Organismes qui travaillent chaque jour pour un monde meilleur.

Lors des Conférences ou durant les Aventures, il vous est possible de participer à la cagnotte mise en place pour les soutenir.

 

Plantation bocagère SAHLEDUC, 750 végétaux locaux plantés en faveur de la biodiversité.

Depuis le mois de novembre 2019, nous avons réalisé, en partenariat avec la SAHLEDUC et le Lycée agricole de BRIACE d’Ancenis, la plantation de 750 végétaux locaux au sein de l’Entreprise située à Ligné.

L’idée est venue de mon père, Joël LEDUC, alors que je lui expliquais vouloir participer à la replantation de haies bocagères dans la région.

Mon père m’a soumis l’idée de commencer par les zones non constructibles de son Entreprise. Tout comme une maison, une Entreprise possède un coefficient d’habitation des sols. Environ 20 à 30% de la propriété est non constructible. L’objectif fut donc de revégétaliser ces zones.

Un projet qui lui tenait à cœur autant qu’à moi-même.

Ayant réalisé des études au Lycée de BRIACE à Ancenis, j’ai repris contact avec l’un de mes professeurs, Monsieur POLART. Je me suis souvenu que le lycée recherchait régulièrement des travaux pratiques à réaliser pour affiner l’apprentissage des élèves.

Le projet s’est validé en un coup de téléphone.

 L’idée fut de recréer une prairie « comme à l’époque », des petits champs cernés d’arbres. Nous avons par la suite organisé les divers travaux afin de préparer le sol pour que les végétaux puissent être plantés par les élèves du lycée. Nous avons décidé d’introduire uniquement des espèces locales, rustiques et de différentes hauteurs (arbustes et hauts jets) pour que celles-ci conviennent aussi bien aux insectes, aux mammifères et aux oiseaux de nos campagnes. Un véritable devoir pour éviter que les espèces ne disparaissent.

Réparer les erreurs du passé

Entre 1975 et 1987, 45 000 kms de haies bocagères* ont été arrachées chaque année en France. A l’apogée du bocage, il y avait 2 000 000 kms de haies bocagères dans notre pays. 70% ont été supprimées pour agrandir les surfaces cultivables et les zones d’urbanisation. De nos jours, l’équivalent d’un département est imperméabilisé tous les dix ans, à force de construction. Ce que nous faisons aujourd’hui, en replantant ces arbres, est une petite contribution dans l’espoir que l’écosystème reprenne du terrain.                                                                                                                Nicolas POLART (*Ensemble d’arbres et d’arbustes délimitant les parcelles agricoles en campagne).

 « N’oublions pas que l’homme figure au sommet d’un château de cartes entièrement dépendant de la nature. »                                                                                                                                                 Corentin LEDUC

Pour réaliser ce projet nous avons fait appel à l’Entreprise ATTAL pour décaisser les sols, l’Association Mission Bocage pour nous fournir les différents plants, la ferme de Monsieur et Madame MENET pour les amendements organiques et la ferme de Monsieur MANOEUVRIER pour la paille.

Un projet humain et écologique

L’ensemble du projet coûtera 3500€ à l’Entreprise SAHLEDUC qui a financé l’intégralité de cette réalisation.

Ce projet alliant un site industriel et une école de valorisation et de protection de l’environnement fut une réussite, comme quoi cela est possible.

J’encourage donc toutes les entreprises à en faire de même !

Corentin LEDUC

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :